Need help?

800-5315-2751 Hours: 8am-5pm PST M-Th;  8am-4pm PST Fri
Medicine Lakex
medicinelakex1.com
/i/intefp-sstfp.travail.gouv.fr1.html
But Australian doctors confirm that erectile dysfunction is not a total lack of erection viagra australia it is possible that the doctor will be able to determine the etiology of erectile dysfunction.

Intefp-sstfp.travail.gouv.fr

les écoles partenaires
ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (eNPJJ) ecole nationale supérieure de la police (eNSPo) Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPt) ecole des hautes études en santé publique (eHeSP) 10-12, Rue d'anjou avenue du Professeur Léon Bernard 75381 PaRIS Cédex 08 CS 7431235043 ReNNeS ecole nationale d'administration (eNa) du service public
1, Rue Sainte Marguerite ecole supérieure de l'éducation nationale (eSeN) Boulevard des Frères LumièreBP 72000 – téléport 2 ecole nationale d'application des cadres territoriaux d'angers (eNaCt) 86360 FUtUROSCOPe CHaSSeNeUIL Cédex Rue du Nid de PieBP 62020 Institut de formation de l'environnement (IFORe) 49016 aNGeRS Cédex 01 6, Rue du Général CaMOU75007 PaRIS ecole nationale supérieure de sécurité sociale (eN3S)27, Rue des docteurs Charcot Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDe) 42031 SaINt etIeNNe Cédex 2 20, allée Georges Pompidou94306 VINCeNNeS Cédex ecole nationale d'administration pénitentiaire (eNaP)440, avenue Michel Serres Institut national des études territoriales (INet) 2a, Rue de la Fonderie 47916 aGeN Cédex 9 67080 StRaSBOURG Cédex ecole nationale de la magistrature (eNM) Institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle 10, Rue des Frères Bonie 33080 BORDeaUX Cédex 1498, Route de Sain BelBP 84 ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs pompiers (eNSOSP) 69280 MaRCY-L'etOILe BP 404701070 rue du lieutenant Parayre Institut régional d'administration de Metz (IRa) 13592 aIX eN PROVeNCe Cédex 3 15, avenue du Lyon57070 MetZ la charte du resp
Chaque candidat devra transmettre son bulletin d'inscription à L'école organisatrice prend en charge les coûts pédagogiques son institution de rattachement.
liés à la rencontre.
Chaque institution assure la sélection de ses candidatures et Les frais de déplacement d'hébergement et de restauration des arrête la liste des personnes retenues. Cette liste sera transmise stagiaires sont pris en charge par leur institution de rattachement au chef de projet pédagogique en charge de la formation concer- selon leurs propres modalités.
née 4 semaines au moins avant le début de la rencontre.
après une collaboration de quatre années dans l'organisation de Le ReSP organise diverses activités destinées aux élèves ou sta- sessions de formation communes, plusieurs écoles de service giaires de chacune des écoles. Il vise également l'amélioration des le comité de pilotage
public décidaient en 1995 de fonder un réseau afin d'étendre leur compétences pédagogiques de leurs cadres.
coopération dans différents domaines.
Martine CaILLat DROUIN (coordonnatrice) Christian JeaNDeMaNGe Des groupes de travail permettent aux membres qui le souhaitent Le Réseau des ecoles de Service Public -ReSP- a pour objectifs : de se tenir informés sur les évolutions du monde du service public De répondre à un souci commun de ses membres d'améliorer et de celui de la formation, et de conduire une réflexion commune elisabeth aNDReOLettI CHeNG les méthodes pédagogiques à travers l'organisation de sessions de sur leur positionnement face à ces évolutions.
De mutualiser leurs compétences et échanger leurs expériences ; Pierre CaMMaRata De décloisonner la formation post-universitaire de service public ; De mieux faire connaître les métiers d'encadrement des trois fonctions publiques (etat, territoriale, hospitalière) préparés dans ces écoles.
Isabelle De CaeVeL Marie Laure DURaND Céline FOUCHaRD CHaNtReUIL Marie Françoise VINCeNt Pour plus de renseignements sur les écoles membres du ReSP et leurs formations, connectez-vous sur le site internet : le réseau des écoles
de service public
La déclaration commune fondant le réseau est signée en septembre
1996 à l'ecole nationale de la santé publique à rennes.
en 2010, trente huit écoles participent aux activités du réseau.
centre national de la fonction publique territoriale
ecole nationale supérieure de sécurité sociale
eN3S Saint-etienne direction du recrutement et de la formation à la direction générale des împots
ecole nationale des services vétérinaires
DRF / DGI Noisy Le Grand eNSV Marcy-l'etoile ecole militaire supérieure d'administration et de management
ecole nationale du trésor
eMSaM Montpellier eNt Marne-la-Vallée ecole nationale d'administration
ecole nationale des travaux publics de l'etat
eNtPe Vaulx-en-Velin ecole nationale d'application des cadres territoriaux d'angers
ecole des officiers du commissariat de la marine
eOCM Lanvéoc Poulmic ecole nationale d'application des cadres territoriaux de dunkerque
ecole des officiers de la gendarmerie nationale
ecole nationale d'application des cadres territoriaux de montpellier
ecole supérieure de l'éducation nationale
eNaCt Montpellier ecole nationale d'application des cadres territoriaux de nancy
ecoles – centre de formation et de documentation des affaires maritimes
ecole nationale d'administration pénitentiaire
institut de formation de l'environnement
ecole nationale des douanes
institut de la gestion publique et du développement économique
ecole nationale des greffes
institut national des études territoriales
ecole nationale de la magistrature
institut national du patrimoine
ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse
institut national du travail, de l'emploi de la formation professionnelle
INteFP Marcy-l'etoile ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs pompiers
institut régional d'administration de bastia
eNSOSP aix en Provence ecole nationale supérieure des officiers de police
institut régional d'administration de lille
eNSOP Cannes-ecluses ecole des hautes études en santé publique
institut régional d'administration de lyon
ecole nationale du génie de l'eau et de l'environnement de strasbourg
institut régional d'administration de metz
eNGeeS Strasbourg ecole nationale supérieure de la police
institut régional d'administration de nantes
ecole nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques
sous-direction du recrutement et de la formation du ministère de l'intérieur
eNSSIB Villeurbanne présentation des ateliers
calendrier des rencontres 2011
du service public
rencontre 1
evitement de crise dans le cadre de la sécurité civile
eNaCt angers - Du 21 au 23 mars 2011 à angers rencontre 2
la scolarisation des élèves en situation de handicap
eHeSP - Du 29 au 31 mars 2011 à Rennes rencontre 3
l'autorité dans la fonction managériale :
enjeux, postures, pratiques et procédures
eNPJJ - 30, 31 mars et 1er avril 2011 à Roubaix Dans notre société en profonde mutation économique et sociale, Les ateliers du service public créent un espace de réflexion, l'action des services publics s'exerce dans des conditions de plus en d'échanges de savoir pour faciliter la rencontre professionnelle de rencontre 4
diversité : comment la lutte contre les discriminations
et pour l'égalité reste un enjeu pour le service public.
plus complexes.
tous ceux qui souhaitent mettre leurs compétences au service de eSeN - avril 2011 à Futuroscope Chasseneuil L'action au niveau local exige la participation et la coordination d'un l'action commune, dans la perspective d'une efficacité globale.
grand nombre d'acteurs publics. rencontre 5
animer des réseaux
IGPDe - Du 7 au 8 avril 2011 à Vincennes Les ateliers du service public s'adressent aux personnels des le dispositif des ateliers du service public est fondé sur un
trois fonctions publiques, dans une approche pluridisciplinaire. La double principe :
rencontre 6
protection de l'enfance : les rôles ont-ils changé
confrontation des points de vue de professionnels confirmés et la pour l'aide sociale à l'enfance et les magistrats de la jeunesse ?
compréhension de leurs modes d'action respectifs sont de nature à Principe de réciprocité organisationnelle eNaCt angers - Du 9 au 11 mai 2011 à angers rapprocher des cultures professionnelles différentes. Ces rencontres Principe de collaboration pédagogique favorisent la mise en synergie des acteurs et des moyens nécessaire rencontre 7
la conduite du changement dans le cadre de la rgpp
eNa - 12 et 13 mai 2011 à Paris à la conduite de projets toujours plus ambitieux en réponse aux en prenant en charge l'organisation d'un atelier et l'accueil des besoins des populations.
publics d'autres administrations, chaque école a ainsi cherché à rencontre 8
le traitement judiciaire des accidents collectifs
témoigner de ce qui devrait être le maître mot de ces ateliers : la eNM - Du15 au 17 juin 2011 à Paris Chacun des thèmes renvoie à une approche interprofessionnelle, afin de mieux connaitre pour chaque institution les enjeux et les modes rencontre 9
l'évolution de la gprh dans la Fonction publique
INteFP - Du 15 au 17 juin 2011 à Marcy de fonctionnement.
rencontre 10
risques psychosociaux :
approche et prévention au sein des services publics
INteFP - Du 22 au 24 Juin 2011 à Marcy rencontre 11
dimension émotionnelle dans le management
eSeN - Du 12 au 15 septembre 2011 à Futuroscope Chasseneuil rencontre 12
ethique professionnelle de service public : illusion ou réalité ?
eSeN - Du 19 au 21 septembre 2011 à Futuroscope Chasseneuil secret proFessionnel et partage
rencontre 13
la lutte contre la fraude
d'inFormations DaNS LeS PRatIqUeS
eNM - Du 26 au 28 septembre 2011 à Paris 21 aU 23 MaRS 2011 D'INteRVeNtION SOCIaLe rencontre 14
les relations éducation nationale et collectivités locales
eNaCt d'angers - Du 3 au 5 octobre 2011 à angers objectiFs
eNaCt aNGeRSRUe DU NID De PIe Clarifier le concept de secret professionnel en intervention sociale et sa spécificité rencontre 15
quels outils rh pour accompagner les agents
publics face aux réformes structurelles ?
pour les intervenants sociaux.
eNPJJ - Du 11 au 14 octobre 2011 à agen Connaître le cadre juridique et réglementaire.
ecole organisatrice
eCOLe NatIONaLe DeS CaDReS teRRItORIaUX
Identifier les logiques et les pratiques des différentes institutions autour du secret rencontre 16
le manager public confronté aux évolutions
professionnel et comprendre les difficultés qui en résultent.
des valeurs et des pratiques du service public
Distinguer secret et secret partagé.
eNSPo - Du 18 au 19 octobre 2011 à Saint Cyr au Mont d'Or cheF de projet
Réfléchir à la façon dont un cadre peut manager la question du secret dans son rencontre 17
age et travail dans la fonction publique :
téL : 02 41 22 41 37 comment intégrer l'évolution démographique
dans la gestion des ressources humaines ?
IRa de Metz - Octobre 2011 à Metz date limite d'inscription
Définition, champ d'application, professionnels concernés.
rencontre 18
précarité et souffrance psychique des adultes –
Cadres législatifs et juridiques (application et sanctions du non respect).
vers une clinique de la précarité
ethique, déontologie du secret professionnel.
eHeSP - Du 22 au 24 novembre 2011 à angers Les situations nécessitant le secret et celles obligeant sa levée.
Information partagée, secret partagé, des notions à construire : principes, intro inet
itineraire performance et management
présentation des 4 modules
pertinence, recours et conditions.
rencontre 19
performance publique :
méthodes pédagogiques
pour une démarche globale et cohérente de l'action publique
INet - Du 14 au 16 février et du 4 au 6 juillet 2011 à Strasbourg exposés, débats, cas pratiques.
rencontre 20
performance économique et financière
public visé
INet - du 21 au 23 mars et du 12 au 14 septembre 2011 à Strasbourg Magistrats, cadres des services sociaux des conseils généraux impliqués dans les rencontre 21
performance managériale et organisationnelle
missions d'aSe, cadres PJJ, commissaires de police, inspecteurs du travail, cadres en INet - Du 18 au 20 avril et du 10 au 12 octobre 2011 à Strasbourg charge de politiques sanitaires et sociales.
rencontre 22
performance des politiques publiques
INet - Du 9 au 11 mai et du 7 au 9 novembre 2011 à Strasbourg * voir aussi la rencontre 6 rencontre 23
performance des territoires
INet - Du 4 au 16 juin et du 28 au 30 novembre 2011 à Strasbourg intro ehesp
les sessions inter-écoles 2011 de l'ehesp
eHeSP Rennes - Du 7 au 11 mars 2011 à Rennes la scolarisation des élèves
l'autorité dans la Fonction
managériale : eNJeUX, POStUReS,
eN SItUatION De HaNDICaP 29 aU 31 MaRS 2011 30, 31 MaRS et 1er aVRIL 2011 PRatIqUeS et PROCéDUReS objectiFs
problématique
aVeNUe DU PROFeSSeUR LéON BeRNaRD S'informer sur l'état de la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005.
La question de l'autorité est constitutive de l'acte managérial. Souvent elle ne se Repérer les stratégies des acteurs, leurs logiques de fonctionnement et leurs effets pense qu'en situation conflictuelle. Souvent aussi, elle se focalise sur la personne, téL : 02 99 02 27 44 sur la prise en charge d'un enfant ou d'un adolescent handicapé.
confondant l'activité professionnelle avec des qualités personnelles.
FaX : 02 99 02 26 26 analyser les facteurs de résistance et les obstacles à la conduite d'un projet de Il s'agira au cours de ce stage, de comprendre le processus qui confère de l'autorité eCOLe NatIONaLe De PROteCtION JUDICIaIRe De scolarisation ainsi que les stratégies favorisant les démarches innovantes.
au manager, au regard des spécificités liées à sa fonction et à son institution.
eCOLe DeS HaUteS étUDeS eN SaNté PUBLIqUe S'approprier les démarches adaptées entre les acteurs en croisant les regards et en a partir des représentations des stagiaires, nous distinguerons les éléments constitu- et eCOLe SUPéRIeURe De L'éDUCatION NatIONaLe confrontant les pratiques : études de cas et travaux de groupes.
cheF de projet
tifs de l'autorité pour la définir d'une manière générale avant de l'appliquer dans les situations contextualisées que peuvent connaître les professionnels présents.
cheFs de projet
téL. 03 59 03 13 89 BeRNaRD LUCaS - PROFeSSeUR eHeSP avoir de l'autorité et faire autorité apparaîtront alors comme des constructions d'auto- INSCRIPtIONS aUPRèS De : BéatRICe FURet risation individuelle au sein d'un collectif soutenu par une institution.
BeatRICe.FURet@eHeSP.FR Le changement de paradigme de la loi du 11 février 2005.
date limite d'inscription
Dans un contexte de critique de l'autorité, celle-ci pourra-t-elle être pensée comme téL : 02 99 02 27 44 enjeux et conditions de réussite de la scolarisation des enfants malades et en situa- un processus de double autorisation, celle de l'institution qui autorise ses acteurs à s'autoriser des initiatives ? date limite d'inscription
tion de handicap.
Les conditions de réussite de la scolarisation des enfants malades et handicapés - objectiFs
travaux de groupes.
Définir l'autorité au regard des fonctions managériales.
La participation de la famille au projet de scolarisation : la dimension éthique.
Penser les enjeux liés à l'autorité dans son contexte institutionnel.
Comprendre les enjeux liés au contexte institutionnel des autres stagiaires.
Regards et stratégies dans d'autres pays d'europe.
trouver des réponses à la question de l'autorité efficace dans les fonctions Interroger son rapport à l'autorité.
méthodes pédagogiques
Conférences, débats, partage d'expériences d'acteurs du terrain.
Cette session de formation continue est également ouverte à la formation initiale des Contenus théoriques : approche de l'exercice de l'autorité en situation managériale.
médecins de l'éducation nationale.
Contenu pratique : faire autorité en situation managériale.
(Utilisation d'une méthodologie de compréhension de l'exercice de l'autorité en public visé
Directeur d'établissement médico-social, professionnel des MDPH, médecin de l'éducation nationale, médecin inspecteur de santé publique, personnel social méthodes pédagogiques
et de santé de l'éducation nationale, IeN-aIS, enseignant spécialisé, magistrat et tout Participation active des stagiaires (individuelle et par groupes ; échanges entre eux et professionnel intéressé par la thématique.
avec les intervenants).
apports théoriques et réflexifs des intervenants.
public visé
Cadres des fonctions publiques et de la sécurité sociale.
diversité : COMMeNt La LUtte CONtRe
LeS DISCRIMINatIONS et POUR L'éGaLIté ReSte UN eNJeU POUR Le SeRVICe PUBLIC.
DU 7 aU 8 aVRIL 2011 Un exemple : les personnes en situation de handicap.
objectiFs
problématique
BOULeVaRD DeS FRèReS LUMIèRe 20 aLLée GeORGeS POMPIDOU Permettre aux participants de : BP 72 000 téLéPORt 2 « qu'est-ce qu'une discrimination ? C'est un traitement moins favorable subi par une per- 94306 VINCeNNeS CeDeX Situer le travail en réseau dans une perspective historique et organisationnelle et 86360 FUtUROSCOPe CHaSSeNeUIL CéDeX sonne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères prohibés d'en repérer les spécificités. par la loi. » (La HaLDe). en raison même de la diversité de ces critères (l'origine, le sexe, INStItUt De La GeStION PUBLIqUe Développer des méthodologies d'animation de réseaux et de gestion la situation de famille, l'apparence physique, le patronyme, l'état de santé, le handicap, eCOLe SUPéRIeURe De L'éDUCatION NatIONaLe et DU DéVeLOPPeMeNt éCONOMIqUe de partenariats et de s'en approprier les outils de pilotage et d'évaluation.
l'orientation sexuelle, les opinions politiques, les activités syndicales…) et de la complexité Repérer et mettre en œuvre les compétences relationnelles adéquates.
cheF de projet
des situations professionnelles, les administrations sont à plusieurs titres confrontées aux cheF de projet
JeaN CLaUDe CHaPU discriminations, qu'elles puissent exister au sein des services ou les interpeller dans l'exer- cice de leur activité. Cette rencontre proposera de mettre en perspective l'histoire d'une ReSPONSaBLe DU DéPaRteMeNt « UNIVeRSIté date limite d'inscription
notion encore mouvante et les lieux sensibles où elle croise nécessairement les missions DeS CaDReS et FORMatIONS aU MaNaGeNeNt » Mise en perspective des réseaux.
de service public : le débat interroge le juriste, le sociologue (égalité / équité, égalité / La dynamique du réseau : les caractéristiques d'une organisation en réseaux et ses conditions d'implantation, principes généraux de pilotage et d'animation d'un réseau, public visé
homme - femme), mais implique aussi de s'arrêter plus concrètement sur des moments- PROFeSSIONNeLS DU CHaMP DeS POLItIqUeS clés. Responsabilité de la puissance publique ou gestion du quotidien : les deux volets la transversalité comme mode de gestion.
GeStIONNaIRe De FORMatION PUBLIqUeS SOCIaLeS LOCaLeS seront tour à tour envisagés. La prise en charge du handicap sera par exemple considérée téL. : 01 58 64 83 01 travailler en réseau : organisation, méthodes et outils (les modes de fonction- du point de vue de la formation et de l'orientation, puis évoquera la question du recrute- FaX : 01 58 64 80 36 nement, les différents acteurs, les rôles et responsabilités de chacun, le choix des ment et de l'aménagement des services publics.
critères et des indicateurs de suivi).
date limite d'inscription
Optimiser son plan personnel de travail en réseau : mieux travailler en réseau avec objectiFs
les acteurs, réaliser son plan personnel d'optimisation.
Proposer aux responsables un espace de réflexion - mutualisation sur la question de méthodes pédagogiques
la diversité et du respect des différences : on portera notamment une grande attention au volet handicap.
exposés théoriques et méthodologiques, échanges et débats avec les participants.
Identifier des modalités d'action susceptibles de favoriser l'évolution d'un service public exercices, appropriation d'outils et études de cas pratiques.
respectueux de la diversité des situations et des potentiels individuels.
Simulations et mises en situation sur la base de situations réelles des stagiaires.
Identifier ressources et bonnes pratiques susceptibles d'être mutualisées.
public visé
Cadres des trois fonctions publique.
appréhender le rapport à la diversité : exemples de situations professionnelles, exemples de résolutions de cas sensibles.
Identifier les ressources, les méthodes et les pratiques développées dans le service public pour répondre à la diversité des situations.
analyser le rôle et la place du cadre de service public dans ce mouvement de droit encore en construction.
méthodes pédagogiques
Conférences théoriques, études de cas, ateliers, analyse de situations
professionnelles, visite de site.
protection de l'enFance : LeS RôLeS ONt-
la conduite du changement
ILS CHaNGé POUR L'aIDe SOCIaLe à L'eNFaNCe DaNS Le CaDRe De La RGPP date
9 aU 11 MaI 2011
et LeS MaGIStRatS De La JeUNeSSe ? 12 et 13 MaI 2011 problématique
problématique
RUe DU NID De PIe La réforme de la protection de l'enfance de 2007 modifie singulièrement les lignes 2, aVeNUe De L'OBSeRVatOIRe Organisées autour de six axes de modernisation, les engagements liés à la RGPP de partage de responsabilité entre département et justice. alors que les procédures redéfinissent les missions de l'etat et doivent permettre d'améliorer l'utilisation des et les instances de communication sont maintenant en place dans la plupart des moyens de l'etat sur le territoire pour les concentrer sur ses missions opérationnelles. eCOLe NatIONaLe D'aPPLICatION DeS CaDReS teR- départements, cet atelier permettra aux cadres enfance des conseils généraux, aux eCOLe NatIONaLe D'aDMINIStRatION - PaRIS Les réformes engagées obligent à de profonds changements dans l'organisation et la RItORIaUX D'aNGeRS magistrats du parquet et magistrats de la jeunesse de faire le point sur la qualité de gestion des ministères aussi bien en terme humains que financiers. Il est ainsi néces- leurs relations dans ce nouveau contexte.
cheF de projet
cheF de projet
saire de bien saisir tous les enjeux de ces réformes et d'accompagner avec compré- MaRtINe CaILLat-DROUIN hension et rigueur l'ensemble des équipes. téL : 02 41 22 41 34 objectiFs
Développer une réflexion commune entre institutions sur les modes d'articulation MaIL : eLISaBetH.aNDReOLettI-CHeNG@eNa.FR objectiFs
date limite d'inscription
Repérer et comprendre les rôles des différents professionnels.
Comprendre les conséquences de la RGPP à travers sa mise en œuvre.
Favoriser les échanges entre cadres des Conseils Généraux et les magistrats.
appréhender les processus de changements induits par la RGPP.
GeStIONNaIRe De FORMatION Maîtriser les processus de conduite du changement.
téL. : 01 58 64 83 01 Connaître les outils d'accompagnement du changement.
FaX : 01 58 64 80 36 Relations entre le service aSe du Département, le parquet et le juge des enfants.
date limite d'inscription
Le circuit des informations préoccupantes.
analyse d'une situation de changement.
Le signalement.
Identification des processus de changement dans le cadre de la RGPP.
Les contraintes et les facteurs qui favorisent un travail en partenariat.
La feuille de route comme outil de la conduite du changement.
La communication comme outil d'accompagnement du changement.
méthodes pédagogiques
exposés, débats, étude de cas.
méthodes pédagogiques
Présentations didactiques et opérationnelles, témoignage de praticiens, public visé
étude de cas, débat.
Magistrats, cadres en charge de la protection de l'enfance dans les Conseils Généraux.
public visé
Cadres des trois fonctions publique.
* voir aussi la rencontre 1 * voir aussi les rencontres 9 et 15 le traitement judiciaire
l'évolution de la gprh
DaNS La FONCtION PUBLIqUe DeS aCCIDeNtS COLLeCtIFS 15 aU 17 JUIN 2011 DU 15 aU 17 JUIN 2011 problématique
problématique
3 teR, qUaI aUX FLeURS 1498 ROUte De SaIN BeL BP 84 69280 MaRCY Le magistrat (parquetier, juge d'instruction, président de l'audience correctionnelle La réforme de l'etat en cours induit de profonds changements sur plusieurs niveaux : en première instance ou en appel) n'est pas préparé à intervenir suite à un accident teL : 04-78-87-47-47 evolution des missions et des modalités d'intervention.
collectif ou une catastrophe industrielle qui constitueront un épisode unique de sa vie FaX : 04-78-87-47-00 Changement dans les structures organisationnelles.
eCOLe NatIONaLe De La MaGIStRatURe professionnelle. evolution des métiers exercés et des compétences attendues.
Développement de l'interministérialité et des passerelles inter fonctions publiques cheF de projet
INStItUt NatIONaL DU tRaVaIL, De L'eMPLOI et De objectiFs
dans la gestion des parcours individuels.
La FORMatION PROFeSSIONNeLLe (INteFP) Cette session, organisée autour des interventions des principaux acteurs et partenaires Dans ce contexte une question fondamentale se pose : comment accompagner voir concernés (décideurs publics, magistrats expérimentés, services d'enquêtes spéciali- cheF de projet
même anticiper ces changements, au plan des ressource humaines ? date limite d'inscription
Reflet de la structure, de la culture et de l'histoire de chaque administration, les res- sés, représentant associatifs, représentant de l'industrie, experts), a pour objectif de ReSPONSaBLe De PROJet présenter les principales données juridiques, techniques et humaines de la question sources humaines, constituent en effet un enjeu majeur de la réforme, vecteur des teL : 04-78-87-47-55 et de repérer et développer les pratiques et méthodes permettant de mieux adapter transformations, bien au-delà de la dimension gestion.
FaX : 04-78-87-47-00 la réponse judiciaire à ces situations.
objectiFs
Ce séminaire sera l'occasion, pour les différents acteurs (cadres dirigeants, cadres date limite d'inscription
intermédiaires, agents) de prendre du recul et d'échanger sur les expériences La nécessité de faire face en urgence puis dans la durée à des enjeux cruciaux d'am- conduites dans un environnement qui évolue de manière rapide et profonde.
pleur souvent nationale, voire internationale, l'exposition médiatique, l'indispensable au-delà des modalités de mise en œuvre propres à chacun, la session sera l'occa- prise en compte de spécificités techniques avec la question du poids et des délais des sion d'offrir un espace pour croiser les regards et partager analyses et questionne- La complexité d'un droit spécialisé, l'intervention d'acteurs multiples, l'accompagne- quelle politique mettre en place pour accompagner l'évolution des services rendus ment de victimes nombreuses sont parmi les impératifs hétérogènes que le magistrat au public, des métiers et des itinéraires individuels ? aura à concilier.
quelles conditions pour aller d'une GRH vers une GPRH qui prend en compte le contexte spécifique de la fonction publique (gestion des emplois et des compétences méthodes pédagogiques
et gestion statutaire) ? exposés, tables rondes, interventions.
quelle place de l'encadrement dans cet accompagnement du changement ? quel dialogue social renouvelé pour accompagner ces évolutions ? public visé
Magistrat, officier de gendarmerie, commissaire de police, cadre des services de l'etat méthodes pédagogiques
et des collectivités territoriales, inspecteur du travail.
Interventions, échanges, débats, ateliers.
public visé
Cadres des services de l'etat et des collectivités territoriales.
* voir aussi les rencontres 7 et 15 risques psYchosociauX :
dimension émotionnelle
DaNS Le MaNaGeMeNt aPPROCHe et PRéVeNtION DU 22 aU 24 JUIN 2011 aU SeIN DeS SeRVICeS PUBLICS DU 12 aU 15 SePteMBRe 2011 problématique
problématique
Le rôle des émotions dans l'action humaine  n'est plus à prouver. Partant du paradigme 1498, ROUte De SaIN BeL BOULeVaRD DeS FRèReS LUMIèRe de l'individu défini comme un tout  « bio psycho social », toute approche du management 69280 MaRCY L'etOILe Les agents de la fonction publique sont soumis à des conditions de travail parfois dif- BP 72 000 téLéPORt 2 ficiles. Ils n'échappent pas à la souffrance au travail tant par le développement des devrait intégrer naturellement la dimension émotionnelle aux différents niveaux des actes du 86360 FUtUROSCOPe CHaSSeNeUIL CéDeX relations difficiles à l'usager, que par le harcèlement, les organisations complexes, cadre responsable : individuel, interindividuel, collectif. INStItUt NatIONaL DU tRaVaIL De L'eMPLOI et De les agressions, … Le contexte est marqué par la prise en compte des risques psycho- L'individu en situation professionnelle est le siège d'interactions permanentes entre le sys- La FORMatION PROFeSSIONNeLLe eCOLe SUPéRIeURe De L'éDUCatION NatIONaLe sociaux notamment avec le rapport Nasse-Legeron, l'accord du 20 novembre 2009 tème cognitif (rationnel) et le système affectivo-émotionnel. Dès lors, la reconnaissance de cette dernière dimension par le dirigeant le rend plus apte à agir en conscience en situation  cheF de projet
sur la santé et la sécurité dans la fonction publique et les négociations sociales sur cheF de projet
MaRIe-FRaNçOISe VINCeNt le stress au travail. Il apparaît important de développer une réflexion sur les risques complexe. elle implique notamment de revoir le rapport à soi, à l'autre, au temps, à la JeaN CLaUDe CHaPU ReSPONSaBLe De PROJet psychosociaux pour les identifier et organiser leur prévention.
situation et surtout à «l'objectif». teL : 04-78-87-47-55 date limite d'inscription
Outre la connaissance partagée des éléments constitutifs de cette dimension émotionnelle FaX : 04-78-87-47-00 objectiFs
dans le management, cette rencontre visera à confronter les pratiques de régulation des émotions au sein des activités managériales. elle permettra de travailler sur la posture pro- Il s'agira d'échanger et partager entre les participants, cadres et managers des diffé- date limite d'inscription
fessionnelle du cadre, ouvrant à la question d'une éthique de l'action en analysant l'impact rents services publics, afin développer la prise en compte des risques psychosociaux de l'état émotionnel dans les situations professionnelles.
dans leur diversité, tant en terme d'évaluation du risque que de prévention.
Connaître les enjeux des risques psychosociaux,et la nécessité de leur anticipation objectiFs
Caractériser les risques psychosociaux (violences, agressions, stress, harcèlement, Permettre aux participants de mieux : charge de travail, …) et leurs effets, à travers différentes approches.
Connaître ce que recouvre le terme «émotions» et les mécanismes en jeu dans les organi- Identifier les acteurs et des moyens de prévention. sations et les groupes humains. Réfléchir à la façon dont un cadre peut participer à la construction de démarches Identifier leur rôle dans la décision et l'action des individus en situation professionnelle. de prévention.
Comprendre l'importance et l'impact de la reconnaissance de l'émotionnel dans le mana- méthodes pédagogiques
Interventions – ateliers – table rondeechanges et partage d'expérience.
Comprendre la construction des émotions et leur inscription dans le travail.
Intégrer cette variable dans le management.
public visé
Identifier la dimension émotionnelle des choix d'action de l'organisation et ses effets Cadres des services publics. secondaires ou pervers sur son fonctionnement. Réfléchir sur la place de l' « intelligence émotionnelle » comme compétence managériale et capacité à développer.
méthodes pédagogiques
Conférences débats, témoignages, travaux en ateliers.
public visé
Cadres des fonctions publiques ethique proFessionnelle
les relations
de service public :
DU 19 aU 21 SePteMBRe 2011 ILLUSION OU RéaLIté ? 26 aU 28 SePteMBRe 2011 problématique
problématique
BOULeVaRD DeS FRèReS LUMIèRe 3 teR, qUaI aUX FLeURS BP 72 000 téLéPORt 2 Socio-éthique, bio-éthique, éthique communicationnelle, l'éthique envahit le langage. en écho au décret du 18 avril 2008 créant une délégation nationale de lutte contre la 86360 FUtUROSCOPe CHaSSeNeUIL CéDeX Dans le champ du travail, elle est convoquée comme pétition de principe, comme fraude, définit comme une atteinte aux finances publiques, cette session recensera l'en- emblème, revendiquée sous forme de codes déontologiques dans la plupart des entre- semble des acteurs concernés ainsi que les dispositifs législatifs à même de s'appliquer prises publiques et privées. technicité et compétence ne suffisent plus. aujourd'hui, il eCOLe NatIONaLe De La MaGIStRatURe dans cette lutte.
eCOLe SUPéRIeURe De L'éDUCatION NatIONaLe faut aussi une éthique à laquelle accrocher le fondement de l'action.
cheF de projet
cheF de projet
Les managers de service public, détenteurs d'une portion de la puissance publique sont SéBaStIeN PIFFeteaU objectiFs
responsables du respect des valeurs inscrites dans la constitution, et de celles qui sont Recenser les acteurs des différentes administrations : organismes sociaux locaux et natio- imposées par la relation à l'usager-citoyen. Ils sont aussi les garants que leurs collabo- date limite d'inscription
date limite d'inscription
naux, administrations publiques, services de police judiciaire.
rateurs subordonnés auront la même préoccupation. alimenter une réflexion sur l'effectivité du tryptique prévention-détection-répression. L'exercice de responsabilités de management dans un service public impose de réfléchir sur les responsabilités confiées et sur les attentes des différents partenaires et usagers. Il impose une démarche éthique, c'est-à-dire une démarche d'adoption de compor-tements en fonction de principes de conduite fondés dur des valeurs propres à leur Les problématiques générales de la lutte contre la fraude aux finances publiques et l'ar- chitecture du dispositif.
La typologie des fraudes fiscales, sociales, douanières.
objectiFs
Le travail illégal.
Les politiques publiques en matière de lutte contre les fraudes et le lien avec la lutte explorer le concept d'éthique et son corollaire, la déontologie.
contre la délinquance de droit commun.
S'interroger sur la nature de ce qu'on peut appeler une éthique professionnelle.
La politique pénale en la matière.
elaborer des principes de codes déontologiques propres aux institutions représentées.
Les techniques innovantes de lutte contre la délinquance via la voie financière. etre capable d'engager pour son propre service un questionnement débouchant sur une éthique de service.
méthodes pédagogiques
Conférences et tables rondes suivies de débats avec les participants. Peut-il y avoir une éthique professionnelle ? L'éthique professionnelle comme compétence.
public visé
témoignage de responsables.
Magistrats, officiers de police, officiers de gendarmerie, inspecteurs du travail, officiers de Un code déontologique : outil de management.
douane judiciaire, cadres fonctions publiques.
public visé
Cadres des fonctions publiques.
les relations éDUCatION NatIONaLe
quels outils rh POUR aCCOMPa-
GNeR LeS aGeNtS PUBLICS FaCe aUX et COLLeCtIVItéS LOCaLeS 3 aU 5 OCtOBRe 2011 DU 11 aU 14 OCtOBRe 2011 RéFORMeS StRUCtUReLLeS ? problématique
problématique
RUe DU NID De PIe 440 aVeNUe MICHeL SeRReS Inspecteurs de l'éducation nationale du premier degré et directeurs des services édu- RGPP, carte judiciaire, carte hospitalière, réforme territoriale… Les réformes sont dorénavant au cation des villes ont l'habitude de se rencontrer régulièrement dans l'intérêt du service cœur des préoccupations des administrations publiques.
public scolaire et péri scolaire.
téL. 05.53.98.98.98 Face aux grandes évolutions qui impactent la fonction publique, l'identification des compétences, eCOLe NatIONaLe D'aPPLICatION DeS CaDReS Cet atelier tentera de dégager les enjeux du partenariat education Nationale / Ville dans la gestion des parcours, la mobilité…. deviennent des préoccupations majeures des acteurs RH.
teRRItORIaUX D'aNGeRS le cadre d'une éducation partagée.
Les cadres dirigeants et les services RH sont-il suffisamment outillés pour répondre aux préoc- eCOLe SUPéRIeURe De L'éDUCatION NatIONaLe eCOLe NatIONaLe De L'aDMINIStRatION PéNIteN-tIaIRe cupations de leurs agents et les accompagner professionnellement et parfois personnellement cheF de projet
objectiFs
INStItUt RéGIONaL D'aDMINIStRatION De LILLe dans les mutations du service public ? MaRtINe CaILLat-DROUIN Connaître les grandes missions de l'éducation nationale et des collectivités territo- cheFs de projet
objectiFs
riales en direction des enfants et des jeunes.
Définir les enjeux d'un projet éducatif partagé sur un territoire.
ReSPONSaBLe De FORMatION eNaP Connaître les réformes en cours : origine, planification, résultat attendu… date limite d'inscription
Repérer les contraintes et les facteurs qui favorisent un travail en partenariat.
téL. : 05.53.98.89.70 Identifier les modalités d'accompagnement prévues pour les agents.
16 SePteMBRe 2011 Identifier les modes de coopération et les pistes de réflexion.
Disposer de l'éventail des outils managériaux ou d'accompagnement individualisé des agents.
DIReCtRICe De FORMatION CONtINUe IRa LILLetéL. :03.20.29.88.08 etre capable d'orienter des agents en difficulté vers les dispositifs existants ou initier la mise en place de ces dispositifs au sein de ses services.
travail sur les représentations.
date limite d'inscription
Présentation des acteurs et de leurs missions.
16 SePteMBRe 2011 Le temps de l'enfant, le scolaire et le péri scolaire.
Présentation/ bilan RGPP 1 et RGPP 2.
Le projet éducatif local et la place des différents partenaires.
La réforme territoriale de l'administration de l'etat.
La carte judiciaire : effets RH.
méthodes pédagogiques
La réforme hospitalière.
exposés, débats, présentation d'expériences.
Les mesures d'accompagnements institutionnelles : La loi de modernisation de la fonction publique, la loi mobilité et parcours professionnelle, les public visé
plates-formes régionales d'appui interministériel, les plates-formes interrégionales justice.
Directeur éducation des villes, Inspecteurs de l'éducation nationale premier degré.
Les outils RH d'accompagnement : Les différents types d'entretien - Les outils d'analyse de compétence- La mobilité : Les bilans de compétence professionnelle - La Vae- Le plan GPRH méthodes pédagogiques
apports théoriques, échanges de pratiques, retours d'expériences.
public visé
Cadres en situation managériale, responsable RH, responsables de formation.
* voir aussi les rencontres 7 et 9 le manager public CONFRONté
age et travail dans la Fonction
publique : COMMeNt INtéGReR L'éVOLUtION DéMOGRa-
aUX éVOLUtIONS DeS VaLeURS et DeS DU 18 aU 19 OCtOBRe 2011 PRatIqUeS DU SeRVICe PUBLIC PHIqUe DaNS La GeStION DeS ReSSOURCeS HUMaINeS ? problématique
problématique
15, aVeNUe De LYON 69450 SaINt CYR aU MONt D'OR Dans un contexte permanent de modernisation de l'etat et de la fonction publique Depuis plusieurs années le rapport entre âge, travail et emploi se modifie. L'allongement des téL 04 72 53 18 50 française, de changements structurels, organisationnels et fonctionnels, les principes carrières devient réalité et la place grandissante des seniors dans la fonction publique est FaX : 04 72 53 18 59 et les valeurs qui fondent le service public connaissent des évolutions qu'il appartient désormais un élément à prendre en compte dans la gestion des ressources humaines.
aux managers publics de faire vivre à l'épreuve du quotidien. a un nouveau paysage La gestion de l'âge dépasse largement le simple maintien dans l'emploi des seniors, l'enjeu socio-économique et politique, font écho de nouvelles notions (performance, contractua- actuel est bien d'arriver à l'âge des seniors dans les meilleures conditions.
eCOLe NatIONaLe SUPéRIeURe De La POLICe INStItUt RéGIONaL eCOLe NatIONaLe De PROteCtION JUDICIaIRe De lisation, efficience, démarche qualité.) associées à de nouvelles pratiques. Se posent D'aDMINIStRatION alors pour le cadre de service public les questions de la gestion de cette évolution dans objectiFs
son management au quotidien ou encore du traitement des écarts entre les valeurs eN PaRteNaRIat aVeC cheFs de projet
eCOLe NatIONaLe SUPéRIeURe De La SéCURIté Sensibiliser les responsables RH à la gestion de l'âge au travail et à la nécessité d'avoir prescrites et l'action des agents.
une approche anticipatrice.
ReSPONSaBLe DU DéPaRteMeNt INGéNIeRIe De objectiFs
Donner aux participants des pistes de réflexion pour prendre en compte les différents fac- FORMatION à L'eNPJJ cheF de projet
teurs liés à l'évolution démographique dans la gestion des ressources humaines des trois Mieux apprécier la nature, l'ampleur et les conséquences de ces transformations sur MaRIe-LaURe DURaND CHeF DU DéPaRteMeNt CONSeIL, SOUtIeN, les pratiques des agents du service public.
DIReCtRICe De La FORMatION CONtINUe et DeS ReCHeRCHe à L'eNSP Identifier les marges de manœuvre du cadre quand la réalité professionnelle quoti- téL : 03 87 75 93 23 date limite d'inscription
dienne interroge la portée, voire la viabilité des valeurs portées par le service public.
qu'est-ce-qu'un senior ? Capitaliser les bonnes pratiques à partir d'expériences. La prise en compte des différents âges au travail.
date limite d'inscription
L'analyse d'une structure démographique.
Les relations entre âge et conditions de travail.
etat des lieux des valeurs du service public et de la fonction publique française.
La prévention et la santé au travail.
Comparaisons européennes et internationales.
Les transferts de compétences, la transmission des savoir-faire.
analyse des transformations à l'épreuve du quotidien.
L'aménagement des secondes parties de carrière (mobilité, reconversion, reclassement, Vae).
etude de l'impact de ces transformations pour le manager.
examen des marges de manœuvre disponibles pour porter ces transformations.
méthodes pédagogiques
méthodes pédagogiques
apports théoriques, échanges de pratiques, travaux en ateliers.
Interventions : universitaire/chercheur, expert institutionnel et retour d'expérience de praticiens. travaux de groupe en ateliers suivis de restitutions devant l'ensemble des public visé
Responsables des ressources humaines.
public visé
tous cadres des trois fonctions publiques.
précarité et souFFrance
itineraire consacre
itineraire perFormance
a la perFormance
psYchique des adultes –
22 aU 24 NOVeMBRe 2011 VeRS UNe CLINIqUe De La PRéCaRIté module 1 :
La PeRFORMaNCe PUBLIqUe : UNe DéMaRCHe
GLOBaLe et COHéReNte De L'aCtION PUBLIqUe objectiFs
Cadre de référence des réformes engagées en France comme à l'étranger, la performance aVeNUe DU PROFeSSeUR LéON BeRNaRD module 2 :
publique est aujourd'hui une dimension incontournable du management public. elle se traduit Comprendre ce que l'on entend par souffrance psychique en lien avec la précarité.
PeRFORMaNCe éCONOMIqUe et FINaNCIèRe téL : 02 99 02 27 44 Visiter des modes d'inclusion sociale et professionnelle de publics en souffrance psychique.
par de nouvelles règles budgétaires, de nouveaux schémas d'organisation et de manage-
FaX : 02 99 02 26 26 etre en mesure de repérer la souffrance psychique chez les usagers comme chez les pro- module 3 :
ment, de nouvelles approches de la mise en œuvre des politiques publiques, de nouvelles
fessionnels et de mettre en place des modes de prise en compte de cette souffrance.
dynamiques territoriales.
MaNaGéRIaLe & ORGaNISatIONNeLLe eCOLe DeS HaUteS étUDeS eN SaNté PUBLIqUe module 4 :
cheFs de projet
qu'entend-on par souffrance psychique, les liens avec la précarité ? L'itinéraire ‘ performance et management' est destiné aux cadres supérieurs territoriaux qui
PeRFORMaNCe DeS POLItIqUeS PUBLIqUeS MICHeL LeGROS - DIReCteUR DU DéPaRteMeNt De quelle précarité parle-t-on ? souhaitent, au sein de leur organisation, être acteurs des dynamiques de performance au ser- SCIeNCeS HUMaINeS, SOCIaLeS et DeS COMPOR- module 5 :
teMeNtS De SaNté, eHeSP ; L'expérience d'une equipe Mobile Précarité Santé Mentale.
vice de l'action publique PeRFORMaNCe teRRItORIaL FLOReNCe DeLaUNe - CHaRGée D'eNSeIGNeMeNtS, Vers une clinique de la précarité.
eHeSP INSCRIPtIONS aUPRèS De : méthodes pédagogiques
Ces démarches de performance parcourant l'ensemble du secteur public, l'itinéraire est ouvert BéatRICe FURet BeatRICe.FURet@eHeSP.FR aux cadres supérieurs des trois fonctions publiques dans le cadre du réseau des écoles de
téL : 02 99 02 27 44 Conférences, partage d'expériences, travail en atelier.
Des réponses personnalisées pour les stagiaires le souhaitant sous réserve d'adresser ses date limite d'inscription
attentes un mois avant le début de la formation.
Cet itinéraire est structuré autour de trois axes : la mesure, l'appréciation et l'amélioration
public visé
de la performance publique, qui constituent une démarche globale liant l'optimisation de la
Directeur ou cadre en établissement sanitaire, social ou médico-social confronté à des publics en situation de précarité, directeur ou cadre des collectivités territoriales, des services centraux gestion interne - moyens financiers, humains et organisationnels - aux finalités attendues - à ou déconcentrés du Ministère de la santé et des affaires sociales et tout professionnel inté- travers les politiques publiques et la mise en place d'une gouvernance territoriale.
ressé par la thématique.
articulé au regard de ces éléments structurants, l'itinéraire ‘ performance et management'
est constitué d'étapes séquentielles progressives.
ItINeRaIRe PeRFORMaNCe PUBLIqUe - MODULe 1 ItINeRaIRe PeRFORMaNCe PUBLIqUe - MODULe 2 perFormance publique : POUR UNe
DéMaRCHe GLOBaLe et COHéReNte date
SeSSION 1 : DU 21 aU 23 MaRS 2011
éCONOMIqUe et FINaNCIèRe SeSSION 1 : DU 14 aU 16 FéVRIeR 2011SeSSION 2 : DU 4 aU 6 JUILLet 2011 De L'aCtION PUBLIqUe SeSSION 2 : DU 12 aU 14 SePteMBRe 2011 problématique
problématique
2a, RUe De La FONDeRIe Les démarches de performance initiées parfois de longue date dans le secteur public s'ins- 2a, RUe De La FONDeRIe au delà du plafonnement des ressources, la dynamique de la LOLF, et pour les collec- crivent désormais dans un système méthodique et cohérent. Ce dernier fédère la plupart des tivités territoriales, l'accroissement de leurs missions et de leur autonomie, conduisent 67080 StRaSBOURG CeDeX dimensions, des acquis, des réformes et initiatives antérieures. Il vise l'efficacité et l'efficience 67080 StRaSBOURG CeDeX les gestionnaires publics, à travers de nouvelles règles budgétaires, à rechercher les téL : 03 88 15 52 64 dans les approches multicritères des organisations et de l'action publiques.
téL : 03 88 15 52 64 différents gisements de productivité et à mobiliser l'ensemble des leviers d'économie et de meilleure efficience tant productive qu'allocative. De même, les missions et l'auto- INStItUt NatIONaL DeS étUDeS teRRItORIaLeS objectiFs
INStItUt NatIONaL DeS étUDeS teRRItORIaLeS nomie des collectivités territoriales n'ont cessé de croître dans un contexte de raréfaction des ressources financières.
Comprendre les finalités et processus de mise en œuvre des politiques de réforme et de cheF de projet
cheF de projet
modernisation de la gestion publique pour prendre la mesure de la place donnée aux objectiFs
PôLe FORMatION CONtINUe logiques de performance dans l'appréciation de l'action publique.
PôLe FORMatION CONtINUe téL 03 88 15 53 73 téL 03 88 15 53 73 Comprendre les enjeux, finalités et processus des systèmes de gestion de la perfor- mance économique et financière pour constituer et piloter les fonctions d'audit, de contrôle interne et de contrôle de gestion au sein des organisations publiques.
date limite d'inscription
Modernisation des organisations et de l'action publique.
date limite d'inscription
14 JaNVIeR 2011 (SeSSION 1) Comparaison de différents modèles de réforme de la gestion publique.
21 FéVRIeR 2011 (SeSSION 1) 3 JUIN 2011 (SeSSION 2) appréhension des systèmes de contrôle et de pilotage de l'action publique.
28 JUILLet 2011 (SeSSION 2) Mise en place d'une stratégie globale de performance.
Stratégie financière et stratégie d'allocation des ressources.
public visé
public visé
Inscription dans le temps du changement de cadre de référence.
Méthodes de calcul des coûts.
CaDReS SUPéRIeURS DeS 3 FONCtIONS CaDReS SUPéRIeURS DeS 3 FONCtIONS Mesure de la rentabilité économique et financière des organisations publiques.
méthodes pédagogiques
Soutenabilité budgétaire des choix de gestion Démonstratives, illustratives et interrogatives. Présentations et analyses d'expériences.
méthodes pédagogiques
apports théoriques et méthodologiques structurants. témoignages.
Démonstratives, illustratives et interrogatives. Présentations et analyses d'expériences.
travaux en petits groupes sur des cas pratiques et simulation.
apports théoriques et méthodologiques structurants.
témoignages.
travaux en petits groupes sur des cas pratiques et simulation.
ItINeRaIRe PeRFORMaNCe PUBLIqUe - MODULe 3 ItINeRaIRe PeRFORMaNCe PUBLIqUe - MODULe 4 perFormance
date
SeSSION 1 : DU 9 aU 11 MaI 2011
DeS POLItIqUeS PUBLIqUeS SeSSION 1 : DU 18 aU 20 aVRIL 2011 MaNaGéRIaLe et ORGaNISatIONNeLLe SeSSION 2 : DU 10 aU 12 OCtOBRe 2011 SeSSION 2 : DU 7 aU 9 NOVeMBRe 2011 problématique
problématique
2a, RUe De La FONDeRIe La recherche d'économies et d'efficience n'est pas une fin en soi, mais un levier pour repen- 2a, RUe De La FONDeRIe Les évolutions économiques, sociales, culturelles qui travaillent les territoires se tra- ser les processus opérationnels, les modes d'organisation, les périmètres et modes d'or- duisent aujourd'hui par une demande sociale fortement différenciée et rapidement évo- 67080 StRaSBOURG CeDeX ganisation, les structures de responsabilité et les modalités de mobilisation des ressources 67080 StRaSBOURG CeDeX lutive. elles sollicitent des réponses publiques renouvelées dont les coûts doivent être téL : 03 88 15 52 64 humaines. L'ensemble de ces dynamiques conduit à repenser et à repositionner les fonctions téL : 03 88 15 52 64 maîtrisés. Le pilotage des résultats et des moyens des politiques publiques, au titre des de direction et de gestion, les postures managériales, les leaderships verticaux et horizon- différentes missions qui découlent de ces changements, ouvre la voie à des processus INStItUt NatIONaL DeS étUDeS teRRItORIaLeS taux, en étant attentif à la durabilité d'une performance qui repose sur l'humain.
INStItUt NatIONaL DeS étUDeS teRRItORIaLeS plus systématiques et réguliers d'évaluation de la performance. Ceux-ci impliquent notamment la confrontation de regards croisés et distanciés sur les changements socié- cheF de projet
objectiFs
cheF de projet
taux et la valeur ajoutée apportée aux populations et aux territoires.
PôLe FORMatION CONtINUe S'approprier les démarches de reconfiguration des organisations publiques. pour mesurer le PôLe FORMatION CONtINUe objectiFs
téL 03 88 15 53 73 rôle de la gestion des ressources humaines dans l'amélioration de la performance et déve- téL 03 88 15 53 73 lopper une fonction de pilotage par la performance au sein des collectivités pour garantir la Comprendre les enjeux, finalités, contenus et processus d'appréciation et d'amélioration qualité des services publics.
de la performance des politiques publiques menées sur les territoires pour renforcer, à date limite d'inscription
date limite d'inscription
travers les fonctions de pilotage et d'évaluation, l'efficacité socio-économique et la qua- 18 MaRS 2011 (SeSSION 1) 8 aVRIL 2011 (SeSSION 1) 9 SePteMBRe 2011 (SeSSION 2) 7 OCtOBRe 2011 (SeSSION 2) lité des services rendus aux usagers.
Choix de structures, de processus organisationnels et managériaux favorisant public visé
public visé
la performance.
CaDReS SUPéRIeURS DeS 3 FONCtIONS CaDReS SUPéRIeURS DeS 3 FONCtIONS Mesure de l'adéquation des stratégies de politiques publiques au contexte et aux Stimulation et évaluation de la performance individuelle et collective.
Management par le sens.
Intégration de la qualité du dialogue social comme dimension du management.
Panorama des méthodes d'évaluation des politiques publiques et des différents registres de l'appréciation des performances publiques.
méthodes pédagogiques
méthodes pédagogiques
Démonstratives, illustratives et interrogatives. Présentations et analyses d'expériences.
apports théoriques et méthodologiques structurants.
Démonstratives, illustratives et interrogatives. Présentations et analyses d'expériences.
apports théoriques et méthodologiques structurants.
travaux en petits groupes sur des cas pratiques et simulation.
témoignages.
travaux en petits groupes sur des cas pratiques et simulation.
ItINeRaIRe PeRFORMaNCe PUBLIqUe - MODULe 5 les sessions inter-écoles 2011 de
perFormance
l'ehesp SeRONt aCCeSSIBLeS DaNS Le CaDRe
date
SeSSION 1 : DU 14 aU 16 JUIN 2011
MaNaGéRIaLe et ORGaNISatIONNeLLe 7 aU 11 MaRS 2011 DeS ReNCONtReS INteRPROFeSSIONNeLLeS SeSSION 2 : DU 28 aU 30 NOVeMBRe 2011 problématique
objectiFs
eCOLe DeS HaUteS etUDeS eN SaNté PUBLIqUe 2a, RUe De La FONDeRIe Les grandes mutations institutionnelles, économiques et sociales ne sont pas sans effet sur aVeNUe DU PROFeSSeUR LéON BeRNaRD Confronter les points de vue de professionnels confirmés avec ceux des élèves en la recomposition des territoires. L'appréhension d'un espace géographique est une problé- cours de formation.
67080 StRaSBOURG CeDeX matique complexe dans laquelle trois dimensions se superposent : l'espace géographique téL : 02 99 02 27 44 téL : 03 88 15 52 64 Identifier les différents partenaires intervenant dans le champ traité par la théma- comme référence à l'action, l'espace vécu comme cadre d'action et l'espace ressource FaX : 02 99 02 26 26 comme acteur de l'action. a ce titre, la question de la performance territoriale est à examiner tique : leurs rôles, leurs contraintes, leurs modes de représentation et d'action.
INStItUt NatIONaL DeS étUDeS teRRItORIaLeS au regard des dynamiques des territoires et à celui de la gouvernance qui s'y exerce.
Développer des relations partenariales à promouvoir entre les professions concernées.
appréhender les conditions, les démarches méthodologiques et les moyens néces- cheF de projet
objectiFs
cheF de projet
CHRIStOPHe Le Rat - DIReCteUR aDJOINt saires à une coopération efficace ou à un meilleur positionnement réciproque.
PôLe FORMatION CONtINUe Comprendre les enjeux, les finalités, les contenus et les processus de mesures d'apprécia- DeS etUDeS eHeSP  Partager ses expériences. téL 03 88 15 53 73 tion et d'amélioration de la performance territoriale au service d'une nouvelle gouvernance.
INSCRIPtIONS aUPRèS De : BéatRICe FURet BeatRICe.FURet@eHeSP.FR téL : 02 99 02 27 44 date limite d'inscription
thématique 1 : traitement de la maltraitance.
De la connaissance et l'appréciation des territoires à l'ingénierie territoriale.
date limite d'inscription
13 MaI 2011 (SeSSION 1) thématique 2 : Santé-Prison.
Projet de territoire, clé de la performance à moyen/long terme.
28 OCtOBRe 2010 (SeSSION 2) Compétitivité des territoires.
(DaNS La LIMIte DeS PLaCeS DISPONIBLeS) thématique 3 : Système d'information et protection des personnes.
Sens et fonction de la gouvernance territoriale.
public visé
thématique 4 : Jeunes ou société en difficulté ? Les jeunes vulnérables face aux CaDReS SUPéRIeURS DeS 3 FONCtIONS Logique des valeurs comme modèle de performance territoriale.
méthodes pédagogiques
thématique 5 : Gestion de crise sanitaire.
Le contenu détaillé de chaque thématique est accessible sur le site du ReSP : Démonstratives, illustratives et interrogatives. Présentations et analyses d'expériences.
www.resp-fr.org rubrique : activités et formations – Session Inter-écoles.
apports théoriques et méthodologiques structurants. témoignages.
méthodes pédagogiques
travaux en petits groupes sur des cas pratiques et simulation.
Conférences, partage d'expériences, travail en atelier public visé
tout cadre travaillant dans les services ou administrations des 3 fonctions publiques intéressé par l'une des thématiques proposées.
Signature de l'employeur Signature de l'agent Lorsque votre formation continue est gérée par une école de l'etat, (eNM, eNSP….) vous devez vous inscrire auprès de votre école.
Si ce n'est pas le cas, merci de bien vouloir transmettre ce bulletin d'inscription, dûment signé par votre autorité hiérarchique, directement au chef de projet de la session.

Source: http://www.intefp-sstfp.travail.gouv.fr/datas/files/SSTFP/asp_2011[1].pdf

biotechlerncenter.interpharma.ch

Personalisierte Medizin Wie ist es möglich, dass zwei Menschen mit der gleichen Krankheit unterschiedlich auf die Behandlung mit demselben Medikament reagieren? Die Antwort liegt in den Genen. 1. Weniger Nebenwirkungen dank Pharmakogenomik Vergleicht man das Erbgut zweier Menschen, zum Beispiel das Erbgut einer Schülerin und ihres Banknachbarn, so wird man feststellen, dass sich die beiden Genome an etwa 30 bis 60 Millionen Basenpaaren, den «Buchstaben» des Erbguts, unterscheiden (einzige Ausnahme: der Banknachbar ist zugleich der eineiige Zwilling). Das entspricht etwa 1 bis 2 Prozent des gesamten Erbguts. Noch vor fünf Jahren meinten Wissenschafter, dass sich zwei Menschen nur etwa zu 0,1 Prozent genetisch voneinander unterscheiden.

Neuroglia in neurodegeneration

Neuroglia in neurodegeneration Michael T. Henekaa,⁎, José J. Rodríguezb,e, Alexei Verkhratskyc,d,e,⁎ aKlinische Neurowissenschaften, Klinik und Poliklinik für Neurologie, Sigmund-Freud-Str. 25, 53127 Bonn, GermanybIKERBASQUE, Basque Foundation for Science, 48011, Bilbao, SpaincDepartment of Neurosciences, University of the Basque Country UPV/EHU, 48940, Leioa, SpaindFaculty of Life Sciences, The University of Manchester, Manchester, UKeInstitute of Experimental Medicine, ASCR, Prague, Czech Republic